Les cas du frelon et des parasites

Les frelons asiatiques

Appelés communément frelons, du véritable nom Vespa, ce sont des insectes de la famille des Vespidae. La plupart des espèces provient d’Asie mais certaines se sont répandues sur plusieurs continents, naturellement ou par introduction. Les frelons sont des prédateurs pour d’autres insectes comme les guêpes, les abeilles ou les mouches.

img_1336

– Apparition des frelons

La première reine s’est implantée en 2004, dans le Lot et Garrone, dans une poterie importée d’Asie. Une reine peut donner naissance à 500 frelons reproductifs environ. Mais une grande partie ne survivra pas à l’hiver et toutes ne vont pas créer de nids. Le chercheur Éric Darrouzet estime que dix nids seront créés l’année suivante dans un rayon de moins de cent kilomètres. En France, tout le Grand Ouest est touché. D’après les chiffres de 2013, 70%

img_1335

du territoire français est aujourd’hui colonisé. Mais les territoires ne sont pas touchés qu’en France. En Europe, le nord de l’Espagne, celui du Portugal et de l’Italie sont également touchés. Il y a aussi des spots de colonisations, qui se forment après des transports de bois ou de pots de fleurs.

– La cause de disparition des abeilles

Les frelons sont une des causes de la disparition des abeilles car ils se nourrissent principalement de mouches, de guêpes et d’abeilles. Ils capturent des abeilles afin de nourrir leurs larves. Les frelons se placent en général à l’entrée des ruches d’abeilles afin de les tuer et de récupérer leur thorax, la seule partie comestible.
Mais les abeilles ont mis en place une technique de défense contre ces attaques : elles se positionnent autour du frelon et grâce au battement de leurs ailes, une chaleur se dégage.
Le frelon ne peut pas résister à une chaleur supérieure à 45°C, et la température produite est supérieur à cette dernière. Le frelon meurt ainsi d’hyperthermie.
Cependant cette technique de protection affaiblit énormément les ruches : comme les abeilles sont monopolisées pour la défense, elles perdent du temps pour pouvoir butiner et donc elles délaissent l’approvisionnement de la ruche.

Les acariens et parasites

– Les parasites

Chez les abeilles, on peut distinguer plusieurs espèces de parasites néfastes. Cependant une se différencie des autres : c’est le Varroa Destructor. Ce parasite venant d’Asie, a été aperçu pour la première fois au Japon en 1877. L’abeille européenne n’arrive pas à se défendre contre lui, ce qui est un problème pour la plupart des apiculteurs européens. Ce parasite mesure 1 à 2 millimètres et possède une caractéristique très spéciale : il est capable de mimétisme biochimique, c’est-à-dire de changer sa composition moléculaire afin de prendre l’aspect d’autres espèces. Le Varroa est indétectable à travers les colonies.

– Lutte contre ces parasites

Pour lutter contre ce parasite, les chercheurs ont tenté de l’éradiquer en détruisant de façons systématique les colonies infectées. Plusieurs techniques de défense existent, une moins meurtrière consiste a intégrer une faible quantité d’eau de vie au sein de la ruche afin de tuer le parasite sans affecter l’abeille. Cependant, la contagion semble inévitable à cause de certains facteurs de disséminations naturels et anthropiques.

img_1337

– Les agents pathogènes

Ce sont des facteurs capables d’engendrer des anomalies ou causer une maladie chez tous les être vivant. On peut les diviser en différentes catégories : les agents physiques, qui sont liés au climat, les agents chimiques et biologiques.
Les abeilles peuvent également attraper certaines maladies, comme chez les humains, ces maladies étant transmises par une bactérie ou pas un micro organisme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s